Pierre Brisillac

1840-1877 : 1ère Génération

Né à Perpignan en 1807, Pierre Brisillac devient luthier à Perpignan en 1840. Dans une ville de Perpignan encore entourée de ses remparts, il se met à l’œuvre au 5 Rue de l’ange. il changera ainsi 13 fois d’adresse avant de s’installer finalement en 1867 au 9 et 11 Rue Mailly, tout proche de l’ancien emplacement du conservatoire, lui-même ouvert seulement en 1842. Malgré des débuts difficiles, il parviendra à faire grandir son affaire de « facteur d’instruments de musique » au milieu d’une difficile concurrence (Maisons Toron et Vallote). Il sera un des pionniers de la renaissance de la musique catalane, au travers de ses fabrications d’instruments de Cobla au milieu du 19ème siècle en catalogne nord.

En 1862, Pierre Brissillac remporte un 3ème prix du concours artisanal dans la catégorie instruments de musique, sa réputation n’est plus à faire puisque son concurrent direct et pour le moins talentueux (Inventeur et fabriquant de la ténora- un « hautbois-ténor »), Toron remporte le prix ex-aequo avec lui.

En 1864, il rachète les stocks de son ancien concurrent Vallote mis en liquidation, preuve de son dynamisme commercial. La même année, un jeune parisien qui « tourne la France » comme lui auparavant se présente dans l’atelier boutique : Il s’agit de Firmin Delmas. Ce jeune luthier parisien, spécialiste des cuivres vient poursuivre son compagnonnage auprès de Pierre Brisillac pour s’initier au travail du bois. Il ne quittera plus jamais l’atelier et se mariera en 1865 avec Rosalie Lila, fille de Pierre Brisillac. A la mort de ce dernier en 1877, il prendra sa succession.

Delmas Musique Capture-d’écran-2014-03-10-à-16.52.27-680x403 Pierre Brisillac

Marque de Brisillac à la poignée de ses outils

Delmas Musique ©2020 Tous droits réservés | Mentions légales | Politique de confidentialité | Nematis, Agence Web, Perpignan